Documents
Combat Matchfixing
Nouveautés et évènements
Documents

ESSA Q2 2017 Annual Integrity

1
Combat Matchfixing

Combat Matchfixing

2
Nouveautés et évènements

Integrity in sports betting: what's

3

À propos de l’ESSA

Careful listening

ESSA est une association à but non lucratif dont les membres opèrent en ligne, au téléphone, ou via des points de vente traditionnels. Tous ces canaux font usage des méthodes « Know Your Customer » (KYC) pour prévenir la fraude et le blanchiment d’argent et protéger ainsi l’intégrité du sport et des paris sportifs. Le rôle de l’ESSA est de fournir un système d’alerte anticipé dont l’objectif est de détecter et de prévenir la corruption des marchés de paris sportifs liés à la manipulation des matchs. Tous les membres de l’ESSA doivent disposer d’une licence afin que leurs opérations puissent faire l’objet de contrôles de la part des pouvoirs publics tels que les organes de régulation des paris.

L’ESSA a recours à un système de vérification des mouvements de paris à deux niveaux pour assister ses membres à déterminer de manière rapide et efficace si des activités frauduleuses ou des manipulations de marché ont lieu :

Niveau 1 : Système de Contrôle Interne (SCI) – tous les membres de l’ESSA sont tenus de disposer d’un système sophistiqué de contrôles internes comme l’exige la législation des pays dans lesquels ils opèrent. Ces obligations légales obligent non seulement les membres de l’ESSA à maintenir des protections très strictes à l’attention des parieurs et des évènements sur lesquels ceux-ci parient mais également à archiver l’ensemble de leurs transactions, créant ainsi une empreinte digitale et une piste d’audit suffisamment détaillée en cas de besoin.

Niveau 2 : Système d’alerte anticipée (EWS). Le système d’alerte anticipé de l’ESSA fonctionne essentiellement grâce à l’apport de ses membres, notamment les alertes générées par les membres en cas de transactions suspectes détectées par leurs propres systèmes de contrôles internes.

Contrairement aux autres systèmes d’alerte anticipés qui se basent sur des informations publiquement disponibles telles que les mouvements de paris publiés sur les sites internet des opérateurs de paris en ligne, le système de l’ESSA repose sur une base beaucoup plus large d’informations recueillies par ses membres en temps réels dans le cadre de leurs opérations. Pour des raisons légales, seuls les opérateurs sont autorisés à disposer de ces informations de première main sur leurs clients dans le cadre de leurs systèmes de contrôle Know Your Customer/Know Your Transaction. Cela inclue notamment les montants et la localisation de ces paris, ce qui est fondamental pour pouvoir établir d’établir si une transaction est potentiellement liée à un risque de corruption liée aux paris.

Le processus opérationnel fonctionne de la manière suivante : dès qu’un membre de l’ESSA détecte un comportement inhabituel sur un évènement donné (Niveau 1 – SCI), il contacte dans les plus brefs délais l’équipe de sécurité de l’ESSA et son bookmaker en chef. Si l’alerte s’avère fondée, elle est immédiatement transmise à tous les membres de l’ESSA (Niveau 2 – EWS). Une fois l’alerte émise sur la plate-forme d’échange avancée de l’ESSA, les membres sont tenus de répondre dans les plus brefs délais pour confirmer s’ils ont observé une tendance comparable sur leur marché et, le cas échéant, donnent tous les détails nécessaires. A ce titre, il convient de noter que si les membres de l’ESSA font preuve d’un engagement total dans la lutte contre la corruption liée aux paris et se sont déclarés prêts à coopérer pleinement avec tous les acteurs du secteur, ils sont néanmoins également tenus par certaines obligations légales telles que la législation sur la protection des données.

Quand les soupçons de fraudes s’avèrent fondés – notamment lorsque plusieurs membres confirment des mouvements irréguliers de paris – l’ESSA :

i) transmet l’information aux fédérations sportives compétentes, en vertu du protocole d’accord qu’ils ont signé avec celles-ci ;

ii) se met en relation avec son ou ses membres concernés pour que ceux-ci transmettent un rapport aux pouvoirs publiques dont ils dépendent.

A cette fin, l’ESA a signé plus de 20 protocoles d’accords avec des fédérations sportives et régulateurs nationaux, notamment la FIFA, le TIU (Tennis Integrity Unit), et les commissions de contrôle des paris du Royaume-Unis, d’Alderney, de Malte et de Gibraltar.

Il revient aux destinataires de l’alerte (fédération sportive et/ou pouvoirs publiques) de décider des actions éventuelles à prendre.